top of page

Retour sur le parcours de bNovate

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023

L'année dernière, bNovate a fêté sa première décennie. Nous avons voulu savoir quels défis ont dû être relevés et ce qui a été accompli au cours de ces 10 années d'histoire de bNovate Technologies. À cette fin, nous avons interrogé Douglas Watson, chef des opérations, et Jérémy Senouillet, chef de projet, qui ont tous deux accompagné le parcours de bNovate presque depuis le début.


Quels ont été les obstacles les plus difficiles à surmonter lors du développement du "BactoSense" ?

bNovate BactoSense first functional prototype
Premier prototype fonctionnel de BactoSense

Douglas : Nous avons dû résoudre des problèmes techniques profonds pour construire la plate-forme technologique de base du BactoSense. Nous avons dû développer de A à Z une machine capable de transporter l'information émise par une molécule fluorescente attachée à l'ADN à l'intérieur d'une bactérie jusqu'à une interface graphique colorée devant le client.


Jérémy : Je vois trois obstacles principaux : Tout d'abord, le BactoSense a dû passer d'un démonstrateur (sur la paillasse) à un prototype réel et fonctionnel. Ensuite, il y a eu la ou les premières années de tests sur le terrain - avec toutes les erreurs et les petits détails qui ont dû être améliorés en cours de route. Enfin, nous avons dû le confronter au monde réel et à tous les défis qui en découlent.


Qu'est-ce qui différencie le premier prototype fonctionnel de BactoSense du modèle actuel sur le marché - quelles améliorations et optimisations avez-vous été en mesure de mettre en œuvre au fil des ans ?

First bNovate BactoSense working prototype
Premier prototype fonctionnel de BactoSense

Douglas : Qu'est-ce qui n'a pas changé ?

Le premier modèle nécessitait une attention constante, y compris un démontage complet et un nettoyage en profondeur pour éliminer les contaminations - et il n'avait même pas d'interface utilisateur. Le modèle actuel peut fonctionner pendant des mois sans intervention humaine, donne des résultats parfaitement reproductibles et se nettoie tout seul après avoir simplement vissé un échantillon spécial et appuyé sur quelques boutons. Ces trois caractéristiques sont incroyablement difficiles à obtenir lorsqu'on travaille avec des processus biologiques.


Jérémy : La robustesse, sans aucun doute. À ce jour, nous avons identifié tous les bogues possibles et les avons corrigés. Nous avons acquis une connaissance approfondie de notre technologie et nous pouvons presque tout prévoir à l'avance, comme le dépannage classique, l'usure des matériaux, etc.


Pourquoi BactoSense est-il une solution unique et qu'est-ce qui le différencie d'un cytomètre en flux de laboratoire standard ?


Jérémy : Le BactoSense d'aujourd'hui est un instrument entièrement automatisé et prêt à l'emploi qui est à l'épreuve du temps, utilisable par n'importe qui, n'importe quand et n'importe où. Vous pouvez l'utiliser manuellement au laboratoire, même à la maison, ou en ligne pour le contrôle des processus d'une entreprise multinationale, ou encore à distance dans une grotte, perdu dans une forêt, etc.

En peu de temps, vous pouvez obtenir sans effort des analyses et des résultats de haut niveau. Notre appareil est entièrement autonome et ne nécessite aucune étape d'étalonnage. Alors qu'un FCM de laboratoire nécessite une maintenance 1 à 2 fois par mois, BactoSense n'en nécessite qu'une 1 à 2 fois par an.

L'une des spécificités de BactoSense est son interface très facile à utiliser. Comment avez-vous réussi à mettre en place cette fonctionnalité ?

Douglas : Dès le premier jour, nous avons appliqué la pensée design. Nous nous sommes concentrés sur les principales tâches que les utilisateurs veulent exécuter, nous les avons testées très tôt et nous avons itéré avec toutes sortes de prototypes, afin de tout déterminer, de la taille optimale des boutons aux flux d'écran et aux mises en page. Nous avons également engagé des concepteurs de logiciels professionnels pour la partie visuelle.

Je pense que nous avons fait du bon travail, car la plupart des demandes de fonctionnalités sont liées à des tâches auxiliaires, telles que l'exportation de données. Nous n'avons reçu que des commentaires positifs sur la tâche principale de nos utilisateurs : la mesure.


Selon vous, quel a été le principal secret du succès de BactoSense jusqu'à présent ?

Jérémy : Sa facilité d'utilisation, sa compacité et sa capacité à être utilisé sur le terrain, son interface étonnamment conviviale, son système de gestion des cartouches et des déchets facile à utiliser, sa fiabilité sur le long terme (plusieurs années).


Quelles sont les prochaines grandes étapes pour bNovate - à quoi le marché et vos clients peuvent-ils s'attendre ?

Jérémy Senouillet, Project Manager at bNovate Technologies
Jérémy Senouillet

Jérémy : Aller plus loin dans la simplicité des résultats donnés par l'appareil. Il faut supprimer la subjectivité de l'analyse et ajouter au BactoSense plus d'intelligence pour analyser ses propres données. Nous devons lui donner plus de liberté dans la prise de décision afin de réduire les dernières erreurs humaines. Par exemple, la détection algorithmique d'anomalies pour établir des justifications concernant les alarmes et le contrôle des processus peut devenir une fonction incroyablement puissante. La suppression de la méthode classique dite de "gating" constituerait également une amélioration significative dans le domaine de la cytométrie en flux.

Enfin, le développement de la détection de pathogènes spécifiques tels que E.coli ou Legionella est sans aucun doute un défi énorme et très attendu pour l'année ou les années à venir.


Quelles sont vos visions aujourd'hui - où voyez-vous bNovate Technologies dans 5 et 10 ans ?

Jérémy : bNovate est une entreprise formidable, pleine de gens extrêmement talentueux et motivés. Nous sommes la définition d'une équipe multidisciplinaire, désireuse de construire les meilleurs produits possibles.

D'ici 10 ans, nous devrions devenir un leader et une référence mondiale pour toutes les analyses microbiologiques automatisées dans le domaine de l'eau potable et d'autres marchés connexes.

BactoSense, Aqu@Sense ainsi que nos futurs produits devraient devenir la référence dans leurs applications spécifiques.


Merci beaucoup, Douglas et Jérémy, pour votre temps et vos réponses. Ce que vous avez réalisé jusqu'à présent est vraiment impressionnant et nous attendons avec impatience les prochaines innovations de bNovate Technologies.


Commenti


bottom of page