top of page

Célébrer la Journée mondiale de l'eau : promouvoir des solutions durables

Dernière mise à jour : 11 mars



UN HOMME BOIT DE L'EAU

Chaque année, la Journée mondiale de l'eau met en lumière des questions cruciales liées à la gestion de l'eau et au développement durable.


Aujourd'hui, 2,2 milliards de personnes vivent sans eau potable. Parmi elles, 115 millions boivent de l'eau de surface. Environ la moitié de la population mondiale est confrontée à une grave pénurie d'eau pendant au moins une partie de l'année, et ces chiffres devraient augmenter en raison du changement climatique et de la croissance démographique. La pression est d'autant plus forte sur notre approvisionnement alimentaire que nous utilisons près de 74 % de l'eau douce pour l'agriculture.


C'est pourquoi la Journée mondiale de l'eau est importante. Découvrons ensemble des solutions innovantes pour relever les défis majeurs qui pèsent sur nos ressources en eau douce.


L'importance de la Journée mondiale de l'eau


La Journée mondiale de l'eau est une action mondiale pour une gestion durable de l'eau. Observée chaque année le 22 mars, cette journée rappelle l'importance de la conservation et de la gestion durable de l'eau. Le changement climatique exacerbant la pénurie d'eau dans le monde, il est essentiel de sensibiliser l'opinion publique.


L'importance de la conservation de l'eau douce


La conservation de l'eau douce est particulièrement importante pour plusieurs raisons, dont les suivantes


  1. Ressources limitées : avec seulement 3 % de l'eau de la planète sous forme d'eau douce, nos efforts collectifs pour sauvegarder cette précieuse ressource sont plus cruciaux que jamais.

  2. L'eau est essentielle à la vie : elle est vitale pour notre survie et le fonctionnement des écosystèmes.

  3. Pénurie d'eau : de nombreuses régions du monde sont déjà confrontées à une pénurie d'eau. La croissance démographique, l'urbanisation et le changement climatique ne feront qu'exacerber ce problème.

  4. Avantages économiques : en réduisant le gaspillage de l'eau et en améliorant l'efficacité de son utilisation, les communautés et les industries peuvent économiser sur les coûts de l'eau et des infrastructures tout en soutenant l'économie locale. L'accès à l'eau douce propre et sûre est un droit humain fondamental qui garantit l'équité sociale.

  5. Atténuer le changement climatique : les zones humides, les rivières et les lacs agissent comme des puits de carbone, ce qui contribue à réduire la concentration de gaz à effet de serre dans notre atmosphère. Ces écosystèmes d'eau douce protègent également la diversité des espèces et maintiennent l'équilibre écologique.

Ainsi, pour maintenir la vie, soutenir les écosystèmes, atténuer le changement climatique, promouvoir le développement économique et garantir l'équité sociale, nous devons conserver et gérer les ressources en eau douce de manière responsable pour les générations d'aujourd'hui et de demain.


Le thème de la Journée mondiale de l'eau 2024


Cette année, le thème de la Journée mondiale de l'eau est axé sur la mise à profit de l'eau pour la paix. Les conflits peuvent survenir lorsque l'eau est rare ou polluée. Il faut savoir que sur les 153 pays qui partagent des rivières, des lacs et des aquifères avec leurs voisins, seuls 24 ont conclu des accords de coopération dans le domaine de l'eau. Une action commune est essentielle pour lutter contre les phénomènes météorologiques extrêmes, soutenir la santé publique et la prospérité, et garantir la stabilité de l'eau.


De nombreux conflits liés à l'eau ont eu lieu, en particulier récemment, et il y en aura d'autres. Les acteurs de l'eau régionaux, nationaux et internationaux (en particulier dans les secteurs de l'assainissement, l'agriculture, la production d'électricité et l'industrie) doivent coopérer dans le cadre d'une approche intégrée de la gestion des ressources en eau. En nous concentrant sur les différents défis à relever pour fournir une eau potable sûre et accessible, nous pourrons mieux respecter les droits de l'homme.


Les défis de la gestion des eaux souterraines


L'un des principaux défis de la gestion durable de l'eau est la qualité des eaux souterraines.


Les principaux problèmes sont les suivants


  1. La surexploitation et l'épuisement : les eaux souterraines sont souvent surexploitées dans les régions arides et semi-arides à des fins d'irrigation, domestiques et industrielles.

  2. La dégradation de la qualité de l'eau : les activités humaines et industrielles contribuent à la pollution des eaux souterraines par l'élimination des déchets et des produits chimiques tels que les pesticides et les herbicides.

  3. L'impact du changement climatique : des études montrent que les ressources en eaux souterraines s'épuisent rapidement, comme dans le bassin inférieur du Gange en Inde, dont les communautés locales dépendent pour leur survie.


La surveillance continue de la qualité des eaux souterraines est essentielle pour garantir leur qualité.


Comme le déclare notre directeur technique, le Dr Luigino Grasso :


Luigino Grasso, CTO bNovate Technologies
Dr. Luigino Grasso
"L'urbanisation et la fréquence croissante des phénomènes météorologiques extrêmes exercent une pression encore plus forte sur les ressources en eau, ce qui a souvent des effets désastreux sur la qualité de l'eau en raison de l'augmentation de la pollution microbienne. La surveillance continue de la qualité microbiologique de l'eau, depuis le captage jusqu'au consommateur, est donc essentielle pour garantir sa sécurité. La surveillance automatisée et en ligne des paramètres microbiologiques est un développement crucial dans l'industrie de l'eau potable".

Grâce à une approche globale intégrant des pratiques durables et des stratégies d'utilisation efficace de l'eau, nous pouvons garantir la viabilité à long terme des ressources en eaux souterraines.


Solutions innovantes : L'exemple du BactoSense


Chez bNovate, nous avons développé BactoSense - une solution innovante qui combine la technologie de la cytométrie en flux avec une surveillance continue et en ligne des bactéries dans l'eau. Notre innovation respectueuse de l'environnement a reçu le label Solar Impulse Efficient Solution, marquant ainsi son efficacité dans la protection de la planète.


Voici quelques-unes des principales caractéristiques des nouvelles méthodes utilisées pour la gestion des eaux souterraines :


  1. Surveillance en temps réel : la cytométrie en flux permet une surveillance immédiate, en temps réel et en ligne des événements microbiens dans l'eau, depuis le captage jusqu'aux processus de traitement. Cela permet de détecter la repousse après des périodes de stagnation (problème courant dans les systèmes de distribution d'eau).

  2. Empreinte microbienne : la cytométrie en flux fournit une empreinte microbienne typique de l'eau d'une origine spécifique. En permettant la quantification et le suivi de l'abondance et de la composition des communautés microbiennes, elle facilite la compréhension des changements saisonniers, l'impact de la pollution et l'efficacité des mesures de désinfection des eaux souterraines.

  3. Modernité par rapport aux méthodes traditionnelles : par rapport aux méthodes conventionnelles telles que le comptage sur plaque hétérotrophe (HPC), la cytométrie en flux offre des temps de détection plus rapides (quelques minutes au lieu de quelques jours) et des mesures plus précises de l'abondance microbienne telle que le nombre total de cellule (TCC) . Cela permet de trouver plus rapidement des solutions de nettoyage pour garantir la qualité de l'eau.

  4. Systèmes d'alerte précoce : des technologies comme BactoSense permettent aux professionnels de l'eau de surveiller en permanence les processus de production et les réseaux de distribution et de détecter ainsi tout changement anormal, comme ceux mentionnés dans la directive sur l'eau potable de l'Union européenne.

  5. Préoccupations en matière de durabilité : prenez l'exemple du bassin inférieur du Gange en Inde. La cytométrie en flux peut contribuer à la gestion durable des eaux souterraines en fournissant des informations sur la dynamique microbienne influencée par des événements naturels et opérationnels. Cela peut contribuer à minimiser l'épuisement des eaux souterraines.

Ainsi, la technologie de cytométrie de flux comme BactoSense offre une approche transformatrice de la gestion des eaux souterraines en permettant une surveillance rapide, précise et en temps réel des événements microbiens. Elle peut également améliorer l'évaluation de la qualité de l'eau, soutenir les pratiques durables et permettre des mesures proactives pour remettre en question l'efficacité des eaux souterraines.


Renforcer les pratiques durables grâce aux technologies novatrices


Le renforcement des pratiques durables grâce à des technologies telles que BactoSense est essentiel pour apporter du changement, promouvoir la collaboration et plaider en faveur de la durabilité de l'eau. En s'engageant pour une eau saine, les entreprises peuvent tirer parti de solutions innovantes de surveillance de l'eau pour simplifier des techniques analytiques complexes et fournir des diagnostics automatisés précis. En fin de compte, cela permet aux utilisateurs d'atteindre efficacement leurs objectifs économiques, sociaux et environnementaux.


En établissant de nouvelles normes pour la détection rapide des bactéries, il devient possible de repousser les limites de la surveillance microbiologique. La collaboration entre les partenaires et les utilisateurs contribue à faire progresser les pratiques en matière de durabilité de l'eau à l'échelle mondiale. Mettre les nouvelles technologies au service de la gestion durable des eaux souterraines permet de relever les défis mondiaux en fournissant des solutions de surveillance rapides et précises, contribuant ainsi à atténuer les effets du changement climatique sur nos ressources.


Cette approche intégrée contribue à susciter des changements positifs en vue de garantir une eau salubre. À tout moment. Partout.






Comments


bottom of page